Téléchargez le guide

guide generer leads

Newsletter

Vous êtes bien inscrit à la newsletter !

Créez un compte

decouvrez swabbl
Pourquoi les espaces de coworking réservés aux femmes sont à la mode

Pourquoi les espaces de coworking réservés aux femmes sont à la mode

La semaine dernière, je m’étonnais de voir un nouvel espace de coworking ouvrir ses portes à côté de mon bar préféré. Pourtant, il va bien falloir s’y habituer : les espaces de coworking ont le vent en poupe. Et ce ne sont pas ces femmes, entrepreneures pour la plupart, qui diront le contraire, puisqu’elles sont de plus en plus à fréquenter des espaces de coworking. Mais pas n’importe lesquels : des espaces de coworking uniquement réservés aux femmes. Pourquoi cet engouement pour le coworking au féminin ? Quelle est la plus-value de ces lieux par rapport aux espaces de coworking mixtes ? Analyse. 


En 2010, une femme lançait un sondage sur Twitter : « un espace de travail communautaire pour femmes entrepreneuses à Paris ? Qu’en pensez-vous les filles ? ». Si le questionnaire n’a pas été relayé outre mesure, il a provoqué des réactions partagées. Il est vrai qu’aborder la question d’un espace de coworking entièrement réservé aux femmes peut paraître comme une « fausse bonne idée ». Question d’égalité, d’ouverture. Pourtant, des lieux exclusivement réservés aux femmes – ou aux hommes – il en existe depuis bien longtemps déjà.

Le New York Times nous apprend par exemple que les clubs féminins étaient autrefois une norme aux Etats-Unis. Il y cent ans, il y avait plus de 5 000 clubs féminins à l’échelle nationale. L’adhésion à ces clubs à diminué depuis les années 50 mais on observe aujourd’hui une nouvelle vague de lieux créés, majoritairement collaboratifs, uniquement réservés aux femmes. De même, le blog Nicomak nous apprend que « les espaces de coworking de New-York, tout comme dans le monde entier, sont bien souvent dominé par les hommes. Les femmes sont alors mises de côté à l’image de certain social club exclusivement réservé aux hommes d’affaires. Le Travellers Club, situé sur les Champs-Élysées, par exemple, restreint ses adhésions à la seule gente masculine ». 

 Ainsi, l’idée d’espaces de coworking pour femmes ne parait pas si saugrenue. Et vu d’Amérique du Nord, c’est même indispensable.

Les meilleurs espaces de coworking utilisent déjà Swabbl

Une tendance venue d’Amérique

« Nos membres nous disent qu’elles sont beaucoup plus productives et subissent moins de pression au quotidien, sans les hommes. » Ces mots viennent d’Audrey Gelman, co-fondatrice de The Wing, un espace de coworking uniquement réservés aux femmes qui a ouvert ses portes en octobre 2016. Le succès est immédiatement au rendez-vous. Des personnalités comme le mannequin Hari Nef et la créatrice de mode Jenna Lyons ont participé à rendre le lieu, mi-espace de coworking mi-social club, populaire. Le concept plaît tellement que la liste d’attente pour adhérer à l’espace de coworking s’allonge, obligeant les fondatrices à réfléchir à l’ouverture de nouveaux espaces. Mais qu’est-ce qui attire tant chez The Wing ?

Le lieu a été créé pour aider les femmes entrepreneures qui manquent de repères pour mener à bien leur projet. Il existe des lacunes flagrantes dans les ressources disponibles pour soutenir la croissance de ces femmes. Surtout lorsqu’elles débutent. Elles peuvent bénéficier du soutien d’associations, comme en France avec l’association Femmes Entrepreneurs mais de manière générale, elles ont plus de difficultés à se construire un réseau, à bénéficier de mentorat ou encore de financement pour leurs projets. Loin de se borner à offrir uniquement une décoration girly ou un club de lecture, un lieu comme The Wing propose régulièrement de nouveaux services comme des salons de beauté ou des « pomp room » où les jeunes mères peuvent tirer leur lait pour répondre aux besoins particuliers de ses membres. D’autres lieux comme Hera Hub ou At Rise disposent d’un fonds d’investissement pour femmes entrepreneurs et d’un programme de mentorat amélioré. A Toronto, l’espace de coworking Make Lemonade est encore plus explicite : « empowered women empower women » .

Créatrice de Paper Dolls, Jen Mojo pense elle que ces espaces de coworking sont totalement indispensables, notamment parce la plupart des lieux où travaillent les femmes sont impersonnels et ne prennent pas en compte les femmes. Avec Paper Dolls, elle affirme vouloir créer un environnement pour les femmes qui correspond à leur expérience lorsqu’elles travaillent de chez elles. Pour Jen Mojo, Paper Dolls est un lieu « avec l’énergie, l’aménagement et le soutien permettant aux femmes de créer leur entreprise ». Dans un monde où les entreprises appartenant à des femmes ont un impact économique de 3 milliards de dollars, et ce rien qu’aux Etats-Unis, il était important que ces dernières puissent bénéficier d’un environnement propice aux rencontres, au partage, à l’échange. « Les femmes aspirent à la communauté, aux rencontres et à la confiance. Avec un espace centré sur les femmes, elles peuvent être ouvertes et sincères dans un cadre favorable ».

Mettre en avant les femmes entrepreneures

En France, les initiatives restent encore timides, même si on commence à comprendre les enjeux entourant l’existence de ces espaces de coworking réservés aux femmes. A l’origine moins présentes que les hommes dans le monde du business et des nouvelles technologies, les femmes ont de plus en plus leur carte à jouer aujourd’hui dans ces milieux où il est souvent difficile de s’imposer… Mais force est de constater qu’il manque d’infrastructures pérennes pour les aider à se développer. Il y a bien les associations, les groupes comme le groupe Co-Women ou les évènements organisés de façon ponctuels pour les femmes entrepreneures ou les femmes de la tech. Malheureusement, pour celles qui ne sont pas habituées, il est souvent difficile de s’intégrer.

blog_echanges_contacts_coworking

Ainsi, l’idée des espaces de coworking réservés aux femmes prend tout son sens. Permettre à des femmes de tout milieu de se rencontrer, de s’entraider, de mettre en commun leurs forces et leurs compétences pour mettre en avant l’entrepreneuriat au féminin.

L’espace de coworking Potentielles à Marseille à en quelque sorte ouvert la voie. Depuis 2010, le lieu se positionne comme « un lieu atypique au service des initiatives des femmes et de la jeune création locale, artisanale et artistique ». L’idée est de permettre « aux femmes cherchant à dissocier vie professionnelle et vie personnelle, éprouvant le besoin de s’éloigner d’un contexte familial peu adapté à l’exercice de leur activité et venant chercher ponctuellement chez nous un environnement de travail à la fois calme et énergisant, une ambiance pro au naturel. »

Un peu avant, Frédérique Clavel a crée l’incubateur Paris Pionnières qui, comme son nom l’indique, est dédié aux « pionnières » c’est-à-dire aux créatrices de startup. Depuis 2005, l’incubateur a accompagné plus de 200 jeunes pousses, créées par des femmes. Son manifesto est un exemple concret de volonté de mettre en avant les femmes entrepreneures.

Maintenant que nous avons assez de recul sur le marché des espaces de coworking, qui commence à être véritablement mature, on constate généralement que ceux qui fonctionnent le mieux sont ceux qui se démarquent de la concurrence. Ils proposent une véritable culture au sein de leurs locaux qui attire souvent une catégorie bien précise de personnes. À côté des espaces de coworking dit « généralistes » on peut retrouver ceux qui sont dédiés aux métiers du journalisme, ceux qui sont dédiés aux métiers du code, ceux qui sont dédiés au numérique ou, plus insolites, à la couture. Alors, dans ce cas, pourquoi ne pas imaginer des espaces de coworking dédié aux femmes ?

ILLUSTRATION: CYNTHIA KITTLER
ILLUSTRATION: CYNTHIA KITTLER

Au diable la mixité ?

C’est que dans un contexte féministe exacerbé, où les hommes sont régulièrement pris pour cible pour des histoires de manspreading ou de violences, l’idée de revendiquer des espaces de coworking uniquement réservés aux femmes pourraient, à la longue, faire jaser. Pourtant, ces revendications sont tout à fait légitimes. Mais la façon d’agir de certaines extrémistes, qui appellent par exemple à tuer la population masculine, rend ces questions égalitaires encore plus clivantes.

De même, quand on y réfléchit, la mixité peut être bénéfique autant aux hommes qu’aux femmes. Au bout du compte, quand on en vient au business, seuls les compétences et les résultats comptent. Des synergies et des collaborations peuvent naitre d’une envie commune de réussir et cette envie, on la retrouve à la fois chez les hommes et chez les femmes.

Ainsi, en admettant que cette tendance se concrétise en France et que l’on voit apparaître de plus en plus d’espaces de coworking réservés uniquement aux femmes, il est inévitable que certaines personnes – politiques ? professionnels ? hommes d’affaires ? – monteront au créneau pour critiquer cette volonté d’écarter les hommes de leur routine professionnelle. D’autres, au contraire, se montreront ravis de cette progression et de ce nouveau pas franchi par les entrepreneures. Car au final, il est véritablement là l’enjeu de ces espaces de coworking réservés aux femmes : faire rayonner autant les hommes et les femmes qui entreprennent chaque jour pour faire avancer la société.

 

Générez plus de leads dans votre entreprise !

Inscrivez-vous vite et recevez 1 fois par semaine une sélection des meilleurs conseils pour développer votre entreprise !

Top, vous allez bientôt devenir un as du business !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez le guide

Newsletter

Vous êtes bien inscrit à la newsletter !

Créez un compte

decouvrez swabbl